Press "Enter" to skip to content

L’Envol, le Centre Culturel des Chiévrois et Brugelettois, le 120ème en Fédération Wallonie-Bruxelles

En janvier, madame la Ministre de la Culture Bénédicte Linard, donnait son accord de principe pour la création d’un centre culturel commun à Chièvres et Brugelette.

Depuis, la Ville de Chièvres, l’Administration communale de Brugelette, et la Maison Culturelle d’Ath – qui mène une mission de développement culturel sur le territoire Chièvres-Brugelette depuis plus de 20 ans – , s’attèlent à la mise sur les rails de la nouvelle structure.

Pourquoi la construction d’un centre culturel autonome à Chièvres et Brugelette ?

La reconnaissance et le subventionnement du Centre Culturel L’Envol (CCLE) par la Fédération Wallonie-Bruxelles permettra la poursuite du développement de l’action culturelle de proximité au bénéfice des Chiévrois et Brugelettois, et de contribuer à répondre aux attentes des communes et de leurs associations. Elle donnera les moyens financiers nécessaires à ce développement attendu par la population.

Pourquoi l’appellation « L’Envol » ?

L’Envol met en résonnance plusieurs caractéristiques des deux communes : la base militaire de Chièvres, la cité dite « des aviateurs » ou encore le projet de L’Envolée des Arts à Brugelette. Ce nom revêt également un caractère symbolique, celui du début d’un voyage : l’envol d’une nouvelle structure, le début d’une action culturelle dédiée au territoire. Le centre culturel constituera un premier projet solide entre Chièvres et Brugelette.

Et maintenant ?

La création de l’ASBL et la rédaction du dossier étant chose faite, la demande de reconnaissance ferme sera adressée prochainement à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Au plus tard fin décembre 2021, la Ministre de la Culture fera part de sa décision de reconnaître (ou non) l’ASBL CCLE au titre de Centre Culturel agréé FWB. Les subventions obtenues permettront notamment l’engagement de sa petite équipe d’animateurs.

Entretemps, l’action du CCLE est portée par la Maison Culturelle d’Ath, en étroite collaboration avec les membres des Conseil d’Administration et Conseil d’Orientation de la nouvelle ASBL.